Je réalise différentes sortes de dentelles : 3 principalement et une 4e est venue naturellement se glisser aux autres.

Je découpe des papiers que je superpose et qui forment un enchevêtrement de papier et de lignes. On se perd, on essaie de compter les couches, le nombre de lignes. On entrevoie un nid qu’un oiseau aurait patiemment construit.

J’incise le papier, je le soulève avec mon scalpel en formant des motifs floraux et végétaux. Ce sont des sortes de bas-reliefs. On a envie d’y passer le doigt, d’effleurer ces aspérités. On cherche la lumière pour en saisir tous les reliefs.

Je crée des dentelles végétales avec des stylos Posca. C’est un dessin automatique. Je fais pousser une végétation dans laquelle je me perds.

Pour la couleur, c’est celle du papier que j’ai choisi, celle du feutre ou de l’encre. C’est généralement monochrome. C’est plus apaisant. Je n’ai pas envie de couleurs qui s’affrontent.

Depuis plusieurs mois, un quatrième élément est apparu. Sans doute encouragé par la pandémie et le 1er confinement. C’est l’oiseau. Il a pris toute sa place dans cette végétation. 

Quand le silence était quasi total dans la ville, les oiseaux reprenaient l’espace par leur chant. C’était tellement irréel et magique de les entendre dans un environnement « urbain ». Pas de bruits de voitures, de chantiers, de sirènes pour couvrir leurs mélodies.

J’ai eu envie de leur garder une place. Je les peins à l’encre et on les aperçoit derrière une cage ou dans un branchage. Chacun y verra ce qu’il veut. Mais ils sont là. 

Je suis brodeuse de papier.

On a souvent l’image de la grand-mère appliquée qui suit un modèle de broderie avec son fil, son lacet et ses aiguilles. Elle réalise un travail délicat et fragile.

Je brode sur du papier et avec du papier. Le fil, l’aiguille et le lacet sont remplacés par le scalpel, l’encre et les feutres Posca. Avec ces outils, j’invente des dentelles. Je ne suis aucun modèle. J’improvise. Une forme en appelle une autre qui est reliée à une autre encore. Tout est lié mais rien n’est anticipé. C’est assez méditatif. Ma seule contrainte est le cercle qui est le départ et l’arrivée.

quelques dates

Artemisia Gallery, Chelsea27 625 west 27th st New York, NY depuis mai 2014. Group show du 11 au 27/12/2014

 

28e salon des artistes peintres et sculpteurs du 15e, Paris, 8-20 nov 2012

 

Les 111 des Arts, Hôtel de Ville, Lyon , 20-26 nov 2012

 

Espace des Blancs Manteaux, Paris, 4e, 2-3-4 dec 2011

 

Centre Brancion, Paris 15e, « portraits à ne pas prendre au sérieux », 3-22 oct 2011

 

Climate Gallery, Long Island, NY, « Putting it all together » 6-21 fev 2010

 

Art Walk, Mamaroneck, NY, mai 2009

 

Caelum Gallery, New York, NY – international group show, 13-24 janvier 2009

 

Oresman Gallery, Larchmont, NY – NY Kaleidoscope, 4-28 juin 2008

 

Art Walk, Mamaroneck, NY, mai 2008

 

Art Walk, Larchmont, NY, mai 2007

 

Show @ il Makia, Milano, 27 juin- 4 juillet 2006

© 2021- All rights reserved